Tinder, toujours leader des applications de rencontre

Tinder

Bien loin fût le temps où les rencontres amoureuses nous attendaient à chaque coin de rue. Depuis quelques années, une bonne partie des « dating » se passent en ligne. Une tendance qui s’est confirmée grâce au confinement, et qui risque de durer.

Aujourd’hui, ceux qui aiment flirter et ceux qui tentent activement de décrocher des dates se tournent vers les sites de rencontre. Les rencards virtuels se sont normalisés, et constituent une des meilleures options pour trouver un partenaire. Et les applications dédiées se multiplient de jour en jour. Si leur nombre augmente exponentiellement, les sites les plus fréquentés sont généralement ceux que nous connaissions avant le confinement.

Selon Pew Research, les solutions virtuelles attireraient près de 48% des 18 à 29 ans, et pas moins de 38% des 30 à 9 ans. Les seniors ne sont pas en reste ! Plus de 16% des plus de 50 se sont lancés dans cette grande aventure, et fréquenteraient régulièrement les dating apps. Les chiffres sont bien plus importants dans la communauté LGBTQ+, avec près de 55% d’homosexuels tentant leur chance en ligne. Il s’avère également que les couples LGBTQ+ qui se sont rencontrés en ligne ont plus de chance de rester dans une relation longue durée, voire de concrétiser leur histoire par un mariage.

Tinder reste évidemment la première référence dans le domaine, avec une zone de couverture très étendue. Vient ensuite Bumble, une plateforme féministe, et dont le concept ne laisse pas indifférent. À l’international, Hinge, Plenty of Fish et Coffee Meets Bagel ont aussi vu leur taux de fréquentation augmenter depuis le confinement.

MarieChrisAuteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *